Les Filles de Saint-Paul du Québec font partie des 2 276 femmes qui composent cette congrégation religieuse, actuellement présente dans 51 pays. Dans chaque endroit, elles veulent participer au débat public en exerçant leur mission culturelle et évangélisatrice dans le monde de la communication. Le livre, la musique, la radio, les nouveaux médias... sont leur pain quotidien.

Au Québec, on retrouve les dix-huit Filles de Saint-Paul dans deux communautés locales, à Montréal et à Trois-Rivières. Elles œuvrent dans les librairies Paulines et à la maison d'édition Paulines. On en retrouve aussi à l'Association des supérieures et supérieurs majeurs du diocèse de Montréal (ASMDM), à la Conférence religieuse canadienne (CRC) et à la comptabilité de l'Institut Notre-Dame du Bon-Conseil. Une québécoise est missionnaire à Madagascar.

La congrégation a été fondée en 1915 par le bienheureux Jacques Alberione, secondé par Tecla Merlo. Le bienheureux Alberione voyait la Fille de Saint-Paul comme une femme consacrée, plongée dans la culture des communications, vouée à l'évangélisation et capable d'utiliser les langages d'aujourd'hui pour parler du Christ aux femmes et aux hommes de notre temps.

1